Toute l’actualité de Capsanté


NOUVEAU NUMERO DE TELEPHONE 07.66.80.83.48 (Portable)

Nous venons d’emménager dans nos nouveaux locaux, rue Jules Ferry à Plounéour Ménez. Le temps de mettre une nouvelle ligne de téléphone fixe, vous pouvez nous contacter sur notre portable au 07.66.80.83.48

Notre nouvelle adresse est :

EBH CAP SANTE – Rue Jules Ferry – 29410 Plounéour Ménez

Horaires de l’atelier « soin du cheveu au naturel »

L’atelier sur le  « soin du cheveu au naturel », aura lieu le samedi 24 novembre 2018 de 9h à midi et se déroulera dans la salle foyer de la commune de Plounéour-Ménez.

Chaque participant recevra une invitation avec un plan d’accès.

Pétition : réhabilitons le métier d’herboriste

Nous vous invitons à signer la pétition : Réhabilitons les métiers de l’herboristerie et à la diffuser autour de vous le plus largement possible.

https://www.mesopinions.com/petition/politique/rehabilitons-metiers-herboristerie/49691

Pétition : Réhabilitons les métiers de l’herboristerie
www.mesopinions.com
Politique – Signez la pétition : Réhabilitons les métiers de l’herboristerie

Programme 2019

Pour info -Le programme des formation tout public 2019 sera disponible en fin d’année 2018. (semaine 52)

JOEL L’ABBE – Samedi 8 septembre 2018 – LIEN PODCAST – France-Inter émission « CO2 Mon Amour »

Bonjour à tous,

Ci dessous le  LIEN PODCAST –  J. Labbé dans l’émission CO2 mon amour à laquelle il a participé sur France Inter samedi 8 septembre 2018 :

https://www.franceinter.fr/emissions/co2-mon-amour/co2-mon-amour-08-septembre-2018

Le métier, d’herboriste, on va en parler samedi prochain 8 septembre 2018 en direct sur France-Inter de 14h à 15h dans l’émission « CO2 Mon Amour ». Participeront également à ce débat contradictoire, Corinne Imbert, présidente de la mission herboristerie du Sénat, Thierry Thévenin, porte parole du syndicat des Simples, et un représentant de l’un des syndicats de pharmaciens. C’est avec un grand plaisir que j’ai répondu favorablement à l’invitation de Denis Cheissoux pour présenter les travaux et les objectifs de la mission parlementaire dont je suis le rapporteur.
Les enjeux sont tels que le débat ne doit pas se limiter à un simple débat parlementaire, mais se transformer en un vaste débat public national. « La politique est une chose bien trop importante pour qu’on la laisse entre les mains des seuls politiciens ».
C’est l’une des conclusions que l’on doit tirer du départ fracassant de Nicolas Hulot. Désormais, plus rien ne doit être comme avant : l’influence des lobbies économiques et financiers doit être contrée par des mobilisations populaires et citoyennes afin que les politiques que nous sommes soyons à même de voter ensuite en notre âme et conscience. Alors, à samedi sur les ondes et dans la rue pour la grande manifestation populaire.